ALFRED D’ORSAY

Fils d’un général napoléonien et petit-fils de la célèbre Mme Crawford, Alfred d’Orsay, comte d’Orsay, grandit en France entouré des plus grands esprits et créateurs de son temps.

Ses cheveux châtain bouclés, sa silhouette racée et son impeccable maintien lui donnent la grâce des statues antiques. Esprit libre, fantasque et impertinent, Alfred d’Orsay séduit l’élite intellectuelle de son époque par ses talents artistiques et son goût affirmé. Avec un irrésistible don pour les relations humaines, il compte parmi ses amis proches : Lord Byron, Alexandre Dumas, Victor Hugo, George Sand, Charles Dickens ou encore le futur empereur Napoléon III.

Au début du XIXe siècle, à l’âge de vingt ans, il fait la rencontre de Marguerite Blessington qui deviendra l’amour de sa vie. Cette londonienne, poétesse et romancière, n’est pas seulement une jeune femme brillante de la haute société anglaise, elle est comme lui une esthète libre et courageuse. Une véritable âme sœur. Ils ne se quitteront plus. Ensemble, ils parcourront l’Europe et l’éblouiront de leur gracieuse audace.

Leur amour est si fort qu’Alfred ne supporte pas d’être éloigné d’elle. Il compose alors pour eux deux un unique parfum, une essence qu’ils partagent comme s’ils n’étaient qu’un seul être. Chacun le portera toute sa vie, de jour comme de nuit.

La Maison d’Orsay, le Culte de la beauté formelle

Alfred d’Orsay possède dans chacune de ses résidences un cabinet de parfumeur. Peintre et sculpteur chevronné, il esquisse parfois les traits de ses amis avec des senteurs. De ces multiples portraits il constitue un trésor olfactif couronné par la création de la Maison D’ORSAY qui devient au début du XXe siècle l’une des plus grandes maisons de parfumerie française.

Fidèle à ses origines, la Maison de Parfums D’ORSAY s’entoure au XXe siècle des grands talents artistiques, littéraires, et artisanaux de son temps. De ces relations sont nées les esquisses de Jean Cocteau, Marie Laurencin ou Georges Lepape ; mais aussi les flacons de Baccarat, Daum, ou René Lalique.

Les créations de la Maison de Parfums d’ORSAY sont distribuées dans le monde entier, certaines fragrances se vendent à 5 millions d’exemplaires par an dans des boutiques aux adresses prestigieuses : 24 boulevard des Italiens, 17 rue de la Paix et sur la Cinquième Avenue aux Etats-Unis.

Leur ambition

Les Portraits Olfactifs :

Tous leurs parfums sont fabriqués en France, et sont tous inspirés par un Esthète dont les initiales en composent le nom.

Fidèle à l’exigence de son fondateur, la Maison D’ORSAY emploie les plus belles matières dans l’ensemble de son expression esthétique. Ainsi, chaque parfum est logé dans un verre d’un mystérieux vert sombre, dont l’esthétisme et la ligne ont été développés en exclusivité par la Maison.

Les Instruments Olfactifs :

Les Instruments à Catalyse ainsi que les Fétiches Olfactifs sont des objets sculptés en laiton, matière noble qui se patine avec le temps, et tous marqués de poinçons attestant l’excellence avec laquelle ils ont été fabriqués en France.

Les finitions sont réalisées avec minutie pour offrir au laiton un volume d’une extrême finesse. Un soin du détail que l’on retrouve dans le jeu des différentes textures du métal, que l’on sent au toucher, et qui se dessinent dans les reflets de la lumière.

Commander en ligne

Découvrez les parfums : D’Orsay

L’Univers des Parfums d’Orsay – Des fragrances particulières dans lesquelles chacun se reflète de façon personnelle.